Toutes les subtilités du vin chaud, ou le roi est joué par la suite

Aujourd'hui, il est impossible de contester le fait que le vin chaud est devenu une sorte de norme hivernale, la même partie de la culture nationale de nombreux peuples vivant dans des pays au climat froid, comme offrir des cadeaux, installer des cheminées dans les maisons et aimer les tapis fabriqués. de peaux d'ours.

Le vin chaud est une boisson alcoolisée chaude généralement à base de vin rouge chauffé à 70-80 degrés, avec du sucre et des épices. Le vin chaud est une boisson traditionnelle de Noël en Autriche, en Allemagne, en Suisse, en Angleterre, en République tchèque et dans les pays scandinaves, c'est l'un des principaux attributs des marchés de Noël et des fêtes de Noël en plein air. Le vin chaud a acquis une telle popularité en raison de son incroyable effet de réchauffement, ce qui est pratique surtout pendant la saison froide de l'hiver. Les vrais connaisseurs de cette boisson unique affirment qu'elle est non seulement capable de réchauffer le corps, mais aussi de mettre de l'ordre dans les pensées et de calmer l'âme.

Selon le pays d'origine, le vin chaud peut être appelé différemment, par exemple, Glogg ou Glogg (Suède, Norvège), Vin Chaud (France, Belgique), Glühwein (Allemagne), (Vin chaud) (Angleterre et USA), Svarene vino (République tchèque) ou Vin Brulé (Italie). La plupart des autres pays du monde ont également leurs propres noms et traditions pour le vin chaud, de la candola dans le sud du Chili et du voralt-bor ("vin bouilli") en Hongrie, au bisschopswijn ("vin d'évêque") aux Pays-Bas et au caribou dans le Province canadienne du Québec, où cette boisson est nécessairement mélangée avec du sirop d'érable.

La popularité de cette boisson est si grande dans le monde qu'il y a déjà deux jours fériés en son honneur: la journée nationale du vin chaud, célébrée chaque année le 3 mars aux États-Unis, et la journée de l'odeur des épices du vin chaud, célébrée en Europe en septembre. 18.

Les traditions modernes de service du vin chaud et de sa préparation diffèrent également. Traditionnellement, le vin chaud est servi avec des amandes, des biscuits épicés au pain d'épice ou des biscuits sucrés spéciaux à tremper dans un verre de boisson.

Le Glühwein, une version allemande populaire couramment vendue sur les marchés de Noël, est assaisonné de bâtons de cannelle, de clous de girofle et d'anis étoilé. Traditionnellement, le gluwein est servi avec des hommes en pain d'épices, parfumé avec encore plus de sucre et d'épices.

Le Glogg, qui est servi dans les pays scandinaves à Noël, est assaisonné de bâtons de cannelle, de cardamome, de gingembre et d'orange amère. Comme en Allemagne, il est traditionnellement servi avec des biscuits au pain d'épice, bien qu'en Norvège, il soit souvent servi avec du riz au lait, un ingrédient essentiel de toute fête de glögg norvégienne.

Histoire du vin chaud

Ancienne carte de Noël allemande du début des années 1900.

L'histoire de cette boisson est enracinée dans un passé lointain.

On pense que la première version du vin chaud a été «inventée» par les anciens Grecs. Les Grecs de l'Antiquité étaient le genre de personnes qui pouvaient trouver des utilisations utiles à presque tout. Selon les historiens, le vin chaud est probablement né d'un vin peu réussi dans une année où les vendanges étaient extrêmement pauvres. Pour éviter les pertes économiques et augmenter la quantité d'alcool propre à la consommation, les anciens Grecs rusés ajoutaient des épices au mauvais vin et amélioraient ainsi son goût. Certes, les enseignements croient qu'ils ne l'ont pas réchauffé.

Les Grecs de l'Antiquité appelaient leur vin épicé «hippocras» «hippocras», du nom du père même de la médecine, Hippocrate. Bien que le nom d'Hippocrate ait probablement été ajouté après la mort de ce grand homme.

Les anciens Romains, éternels imitateurs des Grecs, furent les premiers à apprendre à chauffer leur vin avec des épices. Ils l'ont appelé "Conditum Paradoxum" et il est intéressant qu'une version de cette recette soit encore vendue aujourd'hui en Italie.

Un livre de cuisine romain des Ve-VIe siècles, écrit par un type nommé Apicius, détaille la recette d'un ancien vin chaud romain.C'était un mélange d'une partie de vin et d'une partie de miel, qui a été bouillie à feu doux, puis du poivre, des feuilles de laurier, du safran et des dattes y ont été ajoutés.

Avec le développement du commerce le long de la Route de la Soie pendant et après l'Empire romain, de nouvelles épices telles que le gingembre, la cardamome, la cannelle et la muscade sont apparues en Europe et ont amélioré la qualité des aliments et des boissons sur tout le continent.

La popularité du vin chaud a fortement augmenté au Moyen Âge, lorsque l'Europe a appris que l'ajout d'épices aux aliments et aux boissons améliore non seulement considérablement leur goût, mais rend également les gens en meilleure santé. De plus, n'oubliez pas qu'à cette époque la sélection de vins n'était pas terrible. De plus, la boisson alcoolisée chaude est devenue un moyen efficace de lutter contre le froid hivernal, au moins pendant un certain temps. Par conséquent, il n'est pas surprenant que l'intérêt pour le vin chaud soit monté en flèche dans des pays comme l'Allemagne et l'Autriche, ainsi que dans les pays scandinaves, tandis que dans les pays plus méridionaux, la popularité de cette boisson a diminué.

L'une des plus anciennes occurrences documentées de gluwein dans l'histoire germanique remonte à 1420. En Allemagne, dans l'un des musées, il y a une tasse dorée de forme spéciale ayant appartenu à un noble allemand. Il n'utilisait cette tasse que pour siroter régulièrement ce liquide sucré et épicé.

Fait intéressant, le mot très allemand «Glühwein» est directement traduit par «éclat du vin». Ce nom vient des fers rouges utilisés au Moyen Âge pour chauffer le vin dans les cultures germaniques lorsque la boisson est devenue très populaire.

Gluwein est toujours l'un des aliments les plus populaires sur les marchés de Noël allemands. Selon les statistiques allemandes, plus de 50 millions de portions de vin chaud sont vendues et bu chaque année dans les bazars de vacances pendant les vacances d'hiver! Et la popularité du glögg scandinave atteint maintenant un nouveau niveau avec l'ajout de boissons alcoolisées plus fortes telles que le brandy ou la vodka à la recette.

L'une des recettes médiévales du vin chaud nous est parvenue sur les pages du livre culinaire «Les perles de la bonne femme au foyer» de l'écrivain britannique Thomas Dawson, daté de 1596.

«Prenez un gallon de vin blanc, deux livres de sucre, de la cannelle, du gingembre, du poivre long et des clous de girofle. Vous devez moudre et pétrir un peu tous les types d'épices, y ajouter du sucre et du vin, verser le mélange dans un pot en terre et le laisser ainsi toute la journée. Et puis réchauffez bien le mélange et buvez comme ça. "

Les savants anglais ont établi que la première utilisation du mot mulled comme verbe signifiant «chauffer, sucrer et parfumer avec des épices» a été officiellement introduite dans la langue anglaise en 1618, à la fin du Moyen Âge.

La compréhension moderne du vin chaud en Angleterre est restée en grande partie inchangée depuis l'ère victorienne, lorsque le vin chaud est devenu la boisson parfaite et à la mode pour la saison hivernale festive.

Même le célèbre Charles Dickens a décrit une version d'une recette de vin chaud appelée "The Smoking Bishop" dans son roman de 1843 A Christmas Carol. Les Britanniques pensent que c'est devenu l'établissement officiel du vin chaud comme boisson de Noël.

La plupart des versions anglaises modernes du vin chaud contiennent de l'orange, de la cannelle, de la muscade, du vin rouge sec bon marché et du porto ou de l'eau-de-vie.

En général, sur le continent européen, le vin chaud est devenu fermement associé à Noël dans les années 1890, lorsque partout en Europe, ils ont commencé à embouteiller cette boisson dans des bouteilles à l'effigie du Père Noël, qui étaient un cadeau de vacances précieux pour la table. Depuis lors, vin chaud et Noël sont allés de pair, mais avec des variations qui existent à travers le monde.

Il y a un dicton anglais à propos du vin chaud: "La période la plus merveilleuse de l'année ne commence vraiment que lorsque vous avez dégusté votre première tasse de vin chaud."Et les Allemands disent: "Une tasse de vin chaud chaud est une excellente façon de boire Noël dans un verre et de survivre à la saison froide avec une lueur confortable sous la douche."

Quel que soit le nom sous lequel vit le vin chaud, il utilise toujours les mêmes ingrédients de base: du vin rouge, des clous de girofle, de la noix de muscade et des bâtons de cannelle, bien que chaque pays ait ses propres préférences pour la recette de ce favori de l'hiver.

Le vin chaud est préparé à base de vin (généralement rouge), qui est chauffé sans ébullition, tout en y ajoutant diverses épices et du sucre. Certaines recettes de vin chaud contiennent, en plus du vin, d'autres boissons alcoolisées, comme le cognac ou le rhum. Diverses formulations de cette boisson peuvent également inclure des fruits secs, des noix, des pommes, du zeste de citron ou d'orange, du jus de citron, d'orange, de cerise ou de grenade, du miel et d'autres composants. Le vin chaud se boit chaud.

La recette classique du vin chaud est considérée comme une boisson à base de vin rouge sec, un mélange d'épices de clous de girofle secs, de muscade, de cannelle, de zeste et de jus d'orange et de sucre. Parfois, le vin pour le vin chaud classique est dilué avec de l'eau.

Pour être honnête, il convient de noter que le vin chaud est également fabriqué à partir de vin blanc. Le plus souvent, cette recette est utilisée en Allemagne pour ceux qui préfèrent une boisson plus légère. Cela va à l'encontre de la recette traditionnelle du vin chaud, mais la boisson qui en résulte peut être très agréable si elle est préparée correctement.

Lorsque vous préparez du vin blanc chaud, choisissez une bouteille de vin de fruits blancs sec. Il est ajouté à une marmite avec une épaisse tranche d'orange, 2 cuillères à soupe de miel, un bâton de cannelle, de l'anis, deux gousses de cardamome, un cube de gingembre et 75 ml d'eau-de-vie de pomme. Réchauffez-vous doucement pendant 20 minutes et le gluwain blanc est prêt!

Le vin chaud sans alcool peut être préparé en remplaçant le vin par du jus de fruit ou en faisant bouillir le mélange de vin jusqu'à ce que l'alcool se soit complètement évaporé.

Il existe de nombreuses recettes pour préparer cette boisson très populaire. Le goût et l'arôme du vin chaud dépendent précisément de la combinaison et des proportions d'épices correctement sélectionnées.

Bien sûr, le vin est roi dans cette boisson chaude. Mais ce sont les épices du vin chaud qui constituent l'entourage qui lui confère un goût et un arôme incroyables.

Pour préparer du vin chaud, vous devez prendre des épices entières et non moulues afin qu'aucun sédiment n'apparaisse dans la boisson, ce qui la rendra trouble.

 

Les principales épices utilisées dans le vin chaud 

  • Œillet. Les petites têtes de girofle séchées sont un ingrédient classique du vin chaud. Leur arôme accentué et leur goût caractéristique prononcé déterminent en grande partie les composants aromatiques et gustatifs du vin chaud. Les clous de girofle sont ajoutés non seulement au rouge, mais aussi au vin blanc. Les chefs éminents recommandent de coller d'abord les bourgeons de clou de girofle dans un quartier de citron, puis de les immerger dans un récipient contenant une boisson à infuser.
  • Cannelle. Un autre ingrédient classique trouvé dans la plupart des recettes. Les experts disent que sans l'arôme enchanteur et le goût sucré de la cannelle, il n'y a pas de vin chaud.
  • Noix de muscade. Dans le vin chaud, ce composant est responsable du goût acidulé caractéristique, légèrement piquant et épicé. Il est recommandé de l'ajouter au vin à un stade très précoce de la préparation de la boisson pour une divulgation plus complète de ses propriétés.
  • Poivre. Il serait plus correct de dire - poivrons, car dans le vin chaud, vous pouvez utiliser une variété de ses variétés - individuellement ou en composition. Le poivre noir ajoutera une puissante saveur épicée à la boisson. Le poivron rouge est une note poivrée plus aromatique et plus sophistiquée. Les bons restaurants peuvent vous offrir du vin chaud avec du jamaïcain ou du piment de la Jamaïque. Il faut un professionnel pour utiliser ces types de poivrons dans une recette. En raison du fait que les poivrons contiennent toute une gamme de notes et de nuances épicées piquantes, le plus grand soin est apporté à la préparation du vin chaud.Une erreur peut conduire au fait que le goût du vin chaud peut être irrévocablement altéré.
  • Cardamome. C'est également un ingrédient classique du vin chaud. Il est capable non seulement d'enrichir la boisson avec des propriétés gustatives et aromatiques étonnantes, mais également d'ajouter de l'originalité à presque toutes les recettes.
  • Badian. Cette épice a un parfum délicat et raffiné. Pour qu'il transmette au mieux son arôme au vin chaud, il est parmi les premiers à être versé dans la casserole.

De plus, dans diverses recettes de fabrication de vin chaud, il y a:

  • Anis. Il est généralement admis que l'anis est mieux combiné avec les clous de girofle et la cardamome. Mais tout le monde n'aime pas cette odeur, c'est donc à chacun de décider de la mettre ou non dans la boisson.
  • Gingembre. L'arrière-goût épicé brillant du gingembre est capable de dominer les tons épicés plus doux dans la composition de la boisson. Par conséquent, le gingembre dans le vin chaud convient à de très petites doses.
  • Coriandre. Il se marie bien avec les vins rouges et blancs. Il est ajouté au vin chaud dans les pays du Caucase, ainsi qu'en Arménie.

  • Feuille de laurier. C'est un invité plutôt rare en compagnie d'épices de vin chaud européen. Il doit être utilisé très soigneusement et ajouté à la casserole presque avant que la casserole contenant la boisson ne soit retirée du feu. Cependant, de nombreux gourmets créent leurs propres recettes uniques avec lavrushka.
  • Menthe et mélisse. Franchement parlant, un choix controversé pour le vin chaud, car ces herbes conviennent mieux au vin blanc réchauffé. Cependant, comme on dit, le goût et la couleur .. il existe donc plusieurs recettes de vin chaud, qui ne peuvent se faire sans elles.
  • Safran. Une épice noble et complètement autosuffisante. Le safran donnera au vin chaud son parfum agréable et reconnaissable. Il est très difficile pour le safran de trouver la bonne «compagnie», donc si vous préparez une boisson avec beaucoup d'ingrédients, vous ne devriez pas l'ajouter.

Aujourd'hui, faire le plein de tout ce dont vous avez besoin pour préparer cette boisson saine et savoureuse ne sera pas difficile. De nombreux supermarchés et épiceries spécialisées proposent une large gamme d'arômes et de saveurs pour créer celui que vous préférez.

Et n'oubliez pas que vous avez parfaitement le droit de créer votre propre recette unique de vin chaud, donc si vous aimez les herbes aromatiques poussant dans les forêts et les champs indigènes, vous pouvez en toute sécurité expérimenter avec la menthe poivrée, la mélisse ou le millepertuis à la recherche de votre propre composition signature de cette boisson magique.

Recettes de vin chaud:

  • Vin chaud français
  • Vin chaud italien
  • Vin chaud tchèque
  • Vin chaud allemand
  • Vin chaud scandinave ou glögg
  • Vin chaud aux pommes avec baies et liqueur d'orange
  • Vin chaud sans alcool aux mûres et épices
  • Vin chaud au miel blanc avec abricots secs et vanille
  • Vin chaud à l'eau-de-vie, figues et clémentine "à la classique"
  • Vin chaud au porto et aux agrumes