Aquilegia ordinaire et pas ordinaire

Aquilegia ordinaire

Jusqu'à récemment, l'aquilegia pouvait être trouvée dans presque tous les jardins, même les plus simples - l'aquilegia européenne ordinaire. Maintenant, lorsque des espèces plus rares sont disponibles, elles ne sont pas beaucoup cultivées. Les plantes qui nécessitent un renouvellement régulier quittent nos jardins, et ce sont des bassins versants. Ce sont des juvéniles, et si après 3 à 5 ans, ils ne sont pas rajeunis par division ou boutures, ils meurent progressivement. La période dynamique dans laquelle nous vivons nous oblige à sélectionner des installations plus durables et nécessitant peu d'entretien.

Il y a une vingtaine d'années, des aquilèges ordinaires pouvaient souvent être observés dans les colonies de la partie européenne de la Russie le long de clôtures, de fossés et de sentiers. Mais avec l'avènement des tondeuses à gazon, l'auto-ensemencement a commencé à être détruit et, sous sa forme sauvage, cette plante apparaît également de moins en moins.

Dans les jardins anglais, l'aquilegia est l'une des plantes les plus appréciées. Non seulement les ancêtres européens sont cultivés, mais aussi des espèces du continent américain. Ils se distinguent souvent par des couleurs uniques, y compris le jaune, le rouge orangé, que l'on ne trouve pas chez les espèces d'Eurasie. Chaque année, lors de l'exposition de Chelsea, en Angleterre, un grand stand est dédié à l'aquilegie, présentant des espèces rares et des nouveautés d'aquilegie hybride. Examinons de plus près certains d'entre eux et commençons par l'aquilegie commune, qui possède également des variétés d'une beauté extraordinaire.

Aquilegia ordinaire (Aquilegia vulgaris) répandu en Europe centrale et méridionale, en Scandinavie - dans les plaines, les prairies et les forêts, dans les montagnes jusqu'à une altitude de 2000 m. Dans la partie européenne de la Russie - jusqu'à la Volga, souvent sous une forme sauvage. Apporté en Amérique du Nord. Pousse sur des sols limoneux, parfois sableux au soleil et à l'ombre partielle.

Plante à tiges ramifiées nues ou peu descendantes atteignant 70 cm de haut, aux feuilles légèrement bleuâtres, plus claires en dessous, pubescentes, deux fois trifoliées, de feuilles arrondies en forme de coin atteignant 5 cm de long et 2 cm de large. Fleurs sur pédicelles glandulaires, de 4 à 5 cm de diamètre, bleues, à pétales obtus, légèrement échancrés, atteignant 3 cm de long et 1 cm de large, avec d'épais courts éperons en forme de crochet courbés vers l'intérieur. Sépales atteignant 2,5 cm de long, ovales ou ovales-lancéolés, prostrés, ciliés. Fleurit en juin-juillet.

Il a des formes avec des fleurs roses, lilas sale, rouge, moins souvent - blanches. De nombreuses variétés ont été créées, non seulement d'une couleur monochromatique, mais aussi de deux couleurs, simples et éponge, certaines d'entre elles sont des plantes vivaces de courte durée qui sont cultivées dans une culture bisannuelle.

  • Nivea syn. Munstead blanc - une variété à floraison abondante atteignant 60 cm de haut, au feuillage vert clair et aux fleurs jusqu'à 5 cm de diamètre, du simple au double, blanc pur ou blanc verdâtre. Les fleurs sont coupées longtemps, jusqu'à 2 semaines.
  • Guillaume Guiness - atteignant 75 cm de haut, avec des fleurs de 5 cm de diamètre, avec des sépales et des éperons de couleur marron-violet foncé et des pétales blancs contrastés.
Aquilegia ordinaire Nivea syn. Munstead blancAquilegie commune William Guiness

Particulièrement populaires sont les formes éponge sans éperon d'aquilegia ordinaire, en forme d'étoile ou, comme on les appelle aussi, en étoile (Aquilegia vulgaris var. Stellata).

  • Nora Barlow Est une ancienne variété datant de plus de 200 ans. Jusqu'à 80 cm de haut, avec des fleurs doubles presque sphériques de 2-3 cm de diamètre, constituées de pétales rose vif étroits avec des pointes verdâtres ou blanches, semblables à de minuscules dahlias. Nommé d'après la petite-fille de Charles Darwin, qui l'a élevé dans son jardin et l'a transféré à la pépinière Alan Bloom.
  • Barlow bleu - avec les mêmes fleurs à pompon bleu violet.
  • Rose Barlow - avec des fleurs rose pâle moelleuses.
Aquilegia vulgaris var. stellata Blue BarlowAquilegia vulgaris var. stellata Rose Barlow
  • Chocolat Roundway - avec des fleurs à pompon de couleur chocolat-radis.
Aquilegia vulgaris var. chocolat rond stellata

Aquilegie alpine (Aquilegia alpina) son nom indique la zone de distribution. Cette espèce est originaire des Alpes et des Apennins du Nord, poussant à des altitudes de 1500-2500 m au-dessus du niveau de la mer, en lisière de forêts, sur les rochers et les prairies de montagne.

Plante compacte de 30 à 45 cm de haut, parfois plus haute dans les jardins, atteint 30 cm de large. Tiges feuillues portant 2-3 fleurs. Les feuilles sont vert bleuâtre, dvadratichnye, profondément divisées en lobes.Les fleurs sont grandes, de 5 à 8 cm de diamètre, bleues ou lilas, avec des éperons courts (1,5 à 2,5 cm) légèrement incurvés sur la moitié de la longueur des pétales. Les étamines ne sont pas visibles. Fleurit fin juin - début juillet.

Il se développe bien au soleil et à l'ombre partielle, sur des limons sableux et des limons avec une acidité de légèrement acide à légèrement alcaline (5,6-7,5). Relativement résistant à la sécheresse. Résistance à l'hiver jusqu'à -29 degrés. Utilisé pour les mixborders, les jardins rocheux, les murs de soutènement.

Aquilegie alpineAlpine Aquilegia Hensol Harebell
  • Hensol Harebell - une ancienne variété américaine de 1900, jusqu'à 60 cm, à fleurs de couleur bleu clair mais vif, au feuillage à teinte violette.

Aquilegia sombre (Aquilegia atrata) a la même distribution, mais pousse dans les prairies de montagne jusqu'à 2000 m au-dessus du niveau de la mer, souvent sur des sols calcaires.

L'espèce est plus grande, 20-60 (80) cm, très similaire à l'aquilegie commune, mais les fleurs sont plus petites et peuvent être facilement distinguées par les nombreuses étamines jaunes saillantes. Les racines sont épaissies, grandes, verticales ou obliques, avec des racines secondaires. Les feuilles sont vertes dessus, bleu-vert dessous, de trois folioles inégales, basales - sur de longs pétioles de 10-30 cm de long. Dans l'inflorescence, il y a 3 à 10 fleurs d'un diamètre de 3 à 5 cm Les fleurs sont rouge-violet, presque noires, avec de courts éperons incurvés en forme de crochet de 2,5 cm et des étamines saillantes. Fleurit fin mai - juin. Pousse mieux à l'ombre partielle. Résistance à l'hiver jusqu'à -29 degrés.

C'est probablement l'une des espèces parentes utilisées pour produire des aquilèges noirs et blancs tels que William Guiness.

Aquilegia sombreAquilegia canadienne

Aquilegia canadienne (Aquilegia canadensis) - pousse dans les forêts des montagnes Rocheuses de l'est de l'Amérique du Nord. 15-90 cm de haut, a un rhizome souterrain vertical et des racines fibreuses. Les tiges sont parfois rougeâtres. Les feuilles sont dvazhdytrychatye, vert foncé, glauques dessous, à partir de feuilles lisses crénelées en forme de coin. Les fleurs sont tombantes, jusqu'à 4,5 cm de diamètre, avec des sépales rouges, jaunâtres, oblongs-ovales à l'intérieur et une corolle jaune-orange se transformant en longs éperons rouges droits. De nombreuses étamines dépassent de la corolle. Fleurit à partir de fin mai pendant un mois.

Il pousse mieux sur les sols légers avec un pH de 6,1 à 7,5, à l'ombre partielle, bien que l'ombre et un endroit ensoleillé conviennent. Très rustique, jusqu'à -39 degrés.

Il a plusieurs variétés, y compris les plus courtes ou différant par des fleurs jaunes et roses.

Aquilegia à fleurs dorées (Aquilegia chrysantha) étend son aire de répartition le long de la côte Pacifique dans le sud des États-Unis, de l'Utah au Texas et au nord-ouest du Mexique. Il pousse dans les endroits humides des gorges et des ravins, dans les montagnes jusqu'à une altitude de 1000-3500 m.

Tiges de 30 à 90-120 cm de haut Les feuilles sont vert bleuâtre, composées de 2-3 petites feuilles lobées ou dentelées jusqu'à 4 cm de long, sur des pétioles jusqu'à 20 cm de long. Fleurs atteignant 7,5 cm de diamètre, à corolle jaune et sépales jaune clair, à longs éperons droits et minces divergeant sur les côtés, dont la longueur peut aller de 4 à 10 cm. Les fleurs ne sont pas tombantes, avec des étamines saillantes. Floraison abondante en juin-juillet, plus d'un mois.

Pousse bien au soleil et à l'ombre partielle sur les sols sableux, limoneux et argileux.

Il existe de nombreuses variétés - de hauteurs, de tailles et de nuances de fleurs différentes, avec des fleurs blanches simples ou doubles.

Aquilegia à fleurs doréesAquilegie de Skinner

Aquilegie de Skinner (Aquilegia skinneri) - vue depuis les régions montagneuses du nord du Mexique, la côte pacifique du sud de l'Amérique du Nord (Nouveau-Mexique). Nommé d'après le botaniste britannique George Jura Skinner (1804 - 1867), qui a collecté des orchidées au Guatemala pendant 35 ans et découvert plus de 100 nouvelles espèces végétales.

La plante mesure jusqu'à 60-80 cm de haut, avec des feuilles pétiolées double-triple gris-vert de 30-40 cm de long, des fleurs tombantes jusqu'à 4 cm de diamètre, avec des sépales rouge-orange, de longs éperons rouges droits et des pétales jaune d'or. Fleurit en juillet-août.

Il pousse bien sur des sols limoneux sableux riches en humus, limoneux et sableux avec un pH de 6,1 à 7,8, au soleil et à l'ombre partielle.

L'espèce n'est pas très résistante à l'hiver, jusqu'à -12 degrés. Mais nous avons une variété résistante à l'hiver avec abri Tequila Sunrise - avec des sépales plus grands, jusqu'à 5 cm de diamètre, rouge vif ou cuivré et une corolle jaune d'or.

Peut-être voudrez-vous à nouveau décorer des parterres de fleurs avec un feuillage délicat ajouré et de gracieuses fleurs d'aquilegia? Après tout, ils sont tous extraordinaires!

Photo de l'auteur