Comment choisir le paillis?

Planter des conifères sous paillis de copeaux colorés

Le paillage, c'est-à-dire recouvrir le sol autour des plantes avec divers matériaux est réalisé à des fins différentes. L'une des choses principales est de préserver l'humidité du sol et de fournir aux racines une température plus ou moins constante. Le deuxième objectif est d'augmenter la fertilité du sol et le troisième est de supprimer la croissance des mauvaises herbes.

Il est préférable de pailler le sol à la fin du printemps, lorsque le sol est déjà réchauffé par le soleil et que les mauvaises herbes commencent à peine à pousser. Immédiatement avant de poser le paillis, le sol doit être ameubli avec une fourche.

Divers matériaux naturels peuvent être utilisés comme paillis. Bien sûr, vous pouvez combiner divers matériaux naturels et artificiels. L'utilisation du paillis est très bénéfique pour les jardiniers, surtout s'ils ne peuvent pas consacrer beaucoup de temps à leurs plantations.

Un bon paillis bien choisi fera beaucoup pour vous. Cependant, il est important de choisir exactement le type de matériau de paillage le mieux adapté à l'usage dont vous avez besoin.

Copeaux décoratifs pour le paillage

Le paillis fait de matériau naturel, lorsqu'il est appliqué en une couche suffisamment épaisse, supprimera rapidement la croissance des mauvaises herbes annuelles dont les racines sont situées à la surface du sol. Mais avant de mettre un tel paillis sur le sol, il est nécessaire d'éliminer soigneusement toutes les mauvaises herbes vivaces des racines. Sinon, dans des conditions favorables, elles pousseront aussi abondamment que les plantes cultivées.

Une autre façon de lutter rapidement contre les mauvaises herbes vivaces consiste à recouvrir le sol d'un film noir troué et à placer du paillis de matériau naturel sur le dessus. Les trous dans le film sont nécessaires pour que la première forte pluie ne lave pas le paillis qui se trouve sur le dessus du film. Examinons maintenant très brièvement les avantages pour la santé des différents types de paillis.

Fumier... Le fumier bien décomposé se mélange progressivement au sol et le fertilise. Même le fumier pas complètement pourri (mais en aucun cas frais) est un excellent paillis. Et le fumier frais doit être conservé au moins trois mois avant utilisation.

Compost préfabriqué... Il se compose de toutes sortes de débris végétaux (boutures d'herbe, mauvaises herbes, fleurs fanées), ainsi que de déchets alimentaires collectés en tas pour se décomposer sur plusieurs mois. C'est un excellent paillis, mais il est impératif de s'assurer que les plantes qui ont été traitées avec des herbicides ne pénètrent pas dans le compost.

Le processus de décomposition du compost s'accélérera si vous saupoudrez les déchets d'engrais azotés tous les 20 cm de l'épaisseur de la couche de déchets.

Aiguilles de conifères... Un tel revêtement résineux ne sera pas emporté par le vent. Il tient bien en place, mais acidifie légèrement le sol.

Écorce de diverses fractions pour le paillage

Écorce hachée et frites... Ce paillis d'aspect très attrayant dure très longtemps, supprime la croissance des mauvaises herbes et, au fil du temps, en se décomposant, enrichit le sol en humus. Cependant, l'écorce contient peu de nutriments, les plantes paillées ont donc besoin d'être nourries.

Pellicule plastique noire... Ce film réchauffe bien le sol et inhibe la croissance des mauvaises herbes. Les plantes sont plantées à travers des trous découpés dans la feuille. Mais ce revêtement doit être soigneusement pressé le long des bords avec des briques ou saupoudré de terre.

Paille... C'est un très bon paillis, bien qu'il puisse facilement apporter des graines de mauvaises herbes des champs. Il est préférable de mettre de la paille dans une couche allant jusqu'à 10 cm. Et si la paille est bien hachée, elle effrayera très bien les limaces et les escargots.

Gravier, galets, pierres... Autour des troncs d'arbres ou de plantes en pot, ils ne sont pas seulement décoratifs mais aident également à retenir l'humidité. Les roches ou une couche de galets seront plus efficaces contre les mauvaises herbes en plaçant une feuille noire perforée en dessous. Des trous dans la feuille permettront à l'eau de pluie de pénétrer dans le sol.

«Jardinier de l'Oural», n ° 34, 2018