Jeffersonia

Basé sur les matériaux du magazine

Jardin et jardin d'enfants n ° 4, 2006

//sad-sadik.ru

Jeffersonia dubia

Parmi les plantes très décoratives, mais plutôt rares dans la culture, les représentants de la famille Barberry comprennent des plantes gracieuses du genre Jeffersonia (Jeffersonia). Ce genre a été nommé d'après le troisième président des États-Unis, Thomas Jefferson, et comprenait à l'origine deux espèces. L'un d'eux, Jeffersonia à deux feuilles (Jeffersonia diphylla), est commune sur la côte atlantique des États-Unis, et l'autre est Jeffersonia douteuse (Jeffersonia dubia) - vit dans le Primorye russe et dans le nord-est de la Chine. Les deux espèces sont des plantes forestières typiques associées à des sols riches. Mais morphologiquement, ils sont très différents les uns des autres, et à l'heure actuelle, l'espèce répandue en Asie, se distingue en un genre spécial de betterave (Plagiorhegma).

Jeffersonia est douteux - une plante trapue ou même à tapis avec des racines minces et très ramifiées. Elle fleurit au début du printemps à la fin avril - début mai avant l'apparition des feuilles. Sur des pédoncules de 5 à 10 cm de haut, les fleurs s'épanouissent avec cinq à six pétales d'une couleur rare dans la nature - lilas délicat avec une teinte rosâtre ou bleuâtre. Chaque fleur est petite, mais dans la touffe, elles sont assez nombreuses et créent une tache de couleur inhabituellement colorée. Le seul inconvénient de cette plante est la courte période de floraison (environ une semaine). Mais ne le regrette pas. Ayant profité d'un spectacle si coloré que vous vivrez d'agréables souvenirs pendant toute une année. De plus, la plante n'est pas du tout fantaisiste - elle fleurit de manière stable et régulière, quelles que soient les conditions météorologiques. Les feuilles sont également une très agréable surprise. Ils sont denses, coriaces, cordés à la base, avec une encoche au sommet. Les jeunes feuilles sont rouge-violet, puis deviennent vertes avec une teinte bleuâtre. Les feuilles ornent la plante jusqu'à la fin de l'automne et meurent en hiver. Les graines mûrissent fin mai - début juin dans des capsules allongées. Les boîtes sont ouvertes dans la partie supérieure avec une fente oblique, c'est pourquoi le nouveau nom de la plante apparaît. Les graines ne durent pas longtemps et doivent être semées peu de temps après que le fruit est mûr. Dans les endroits ombragés appropriés, Jeffersonia douteux donne souvent un auto-ensemencement. La plante est très facile à cultiver, se transplante bien à des moments différents et se multiplie facilement par division. Forme des tapis compacts denses au fil du temps. L'un des meilleurs types pour les compositions miniatures avec de petites plantes.

Jeffersonia diphylla

Jeffersonia à deux feuilles, contrairement aux espèces précédentes, est un buisson puissant et légèrement tentaculaire. Une plante adulte atteint 50 cm de hauteur. Le système racinaire est compact avec de nombreuses racines filamenteuses minces. Fleurs sur des pédoncules atteignant 30 cm de haut. Il fleurit au milieu - deuxième quinzaine de mai, lorsque les feuilles ne sont pas encore complètement formées. Les fleurs sont blanchâtres, petites, à huit pétales. Il fleurit également pendant une courte période, environ une semaine. Mais ses feuilles extraordinairement belles confèrent à cette plante un charme particulier. Le limbe de la feuille se compose de deux lobes reliés par un rétrécissement étroit au point d'attache à un long pétiole (40–50 cm) mince. Chaque lobe est décoré de dents et, en général, le limbe ressemble aux ailes d'un papillon. Les feuilles sont vertes, à l'automne elles sont peintes dans des tons bronze. Les fruits sont des capsules sous forme de petites cornes ou de cruches avec un couvercle.

Les graines sont comme de petits pois. Mûrit vers la fin juillet - début août. Dès que les graines sont mûres, le couvercle s'ouvre, la cruche se penche et les graines se répandent. Par conséquent, il est important de ne pas manquer le moment de la maturation des graines, mais il est préférable de les collecter avant d'ouvrir la capsule. Jeffersonia bifold peut produire un auto-ensemencement. Il est préférable de semer des graines fraîches peu de temps après la maturation, et elles germent souvent la deuxième année. En règle générale, la germination des graines est assez élevée. Les semis de la première année se développent plutôt lentement, mais dans l'ensemble, ils sont étonnamment tenaces. Les jeunes individus fleurissent dans la troisième ou quatrième année.La plante est sans prétention et, dans des conditions favorables, peut vivre au même endroit pendant des décennies sans perdre son effet décoratif. Il est possible de propager Jeffersonia à deux feuilles en les divisant, mais il est plus préférable de cultiver à partir de graines pour obtenir un matériau de masse. Ce Jeffersonia a un aspect inhabituellement décoratif dans des compositions avec glaucidium à doigt, d'une beauté exceptionnelle et d'habitudes similaires.