Chardon-Marie, ou épicé et panaché

Chardon-Marie (Silybum marianum)

Chardon-Marie, ou panaché épicé (Silybum marianum), appartient à la famille des astéracées (composées). Cette plante, également connue sous le nom de plante grenouille, a une apparence très inhabituelle: sur de grandes feuilles vertes brillantes (jusqu'à 80 cm de long et 30 cm de large), de nombreuses taches blanches et des taches entre elles ressortent de manière éclatante. La "netteté" dans le nom est apparue à cause des épines jaunâtres pointues situées sur les bords des feuilles, et surtout en raison des longues pointes subulées, qui se terminent dans les feuilles près des paniers de fleurs.

Chardon-Marie (Silybum marianum)Chardon-Marie (Silybum marianum)

Le chardon-Marie est une bisannuelle herbacée, moins souvent annuelle. Au cours de la première année de vie, il a de nombreuses feuilles basales, formant un buisson bas et étalé, à partir duquel l'année suivante pousse une tige fleurie de 60 à 150 cm de hauteur, parfois ramifiée dans la partie supérieure et se terminant par un grand panier sphérique avec fleurs tubulaires violettes. Le chardon-Marie fleurit de juillet à l'automne. Les fruits sont des akènes à touffe, de 5–8 mm de long, de couleur brun clair à noir, souvent tachetés.

La patrie est extrêmement variée - l'Europe du Sud. En tant que mauvaise herbe, elle est répandue en Europe occidentale, en Asie mineure, en Amérique du Nord, en Afrique du Nord et dans le sud de l'Australie. Notre chardon-Marie pousse dans les régions du sud, dans le Caucase et dans le sud de la Sibérie occidentale. On la trouve sous forme de mauvaise herbe dans les cultures, le long des routes et à proximité des habitations. Cependant, il est souvent cultivé comme plante médicinale et ornementale.

Cultiver du chardon-Marie

Le chardon-Marie peut être cultivé dans toutes les zones où la période de gel ne dépasse pas 150 jours. Actuellement, il est cultivé dans le territoire de Krasnodar et dans la région de la Volga.

La plante est assez sans prétention, cependant, à des températures inférieures à -10 ° C, elle meurt. Le chardon-Marie résiste à la sécheresse, en particulier dans la seconde moitié de la saison de croissance. Propagé uniquement par des graines qui germent sans traitement préalable au semis. Les semis apparaissent généralement 10 à 12 jours après le semis.

Chardon-Marie (Silybum marianum)Chardon-Marie (Silybum marianum)Chardon-Marie (Silybum marianum)

Propriétés médicinales du chardon-Marie

En tant que matière première médicinale, les fruits (graines) de chardon-Marie sont récoltés... Les plantes sont tondues et laissées dans les rouleaux jusqu'à ce qu'elles sèchent, puis les rouleaux sont ramassés et battus. Les fruits résultants sont séchés dans des séchoirs et nettoyés des impuretés d'autres parties de la plante.

La composition chimique du fruit pas encore suffisamment étudié. Ils contiennent des flavonoïdes, des saponines, des alcaloïdes, des acides organiques, du mucus, de la vitamine K, de l'amertume, de l'huile grasse (16-28%), de l'huile essentielle, des substances protéiques, etc.

Dans la médecine traditionnelle, l'infusion de graines était utilisée de manière aiguë et variable pour les maladies du foie et de la rate, les hémorroïdes et la colite, accompagnées de constipation. Actuellement, plusieurs préparations médicinales sont préparées à partir des fruits du chardon-Marie, qui ont des effets similaires (en Russie - "Silibor", en Bulgarie - "Karsil", en Allemagne - "Legalon", en Yougoslavie - "Silymarin"). Tous ont des propriétés hépatoprotectrices, qui sont principalement dues au complexe de flavonoïdes contenu dans la plante. Ces médicaments normalisent la digestion, améliorent le fonctionnement du foie et de la vésicule biliaire, ont un effet cholérétique, ils sont donc prescrits pour les maladies du foie et des voies biliaires, de la vésicule biliaire (hépatite aiguë et chronique, cirrhose, maladie des calculs biliaires, lésions toxiques). De plus, les préparations de chardon-Marie ont un léger effet hypotenseur, c'est-à-dire qu'elles abaissent la tension artérielle. Ils sont bien tolérés et n'ont pas de contre-indications et d'effets secondaires.

Les graines de chardon-Marie sont couramment utilisées comme décoction: 30 g de graines en poudre sont bouillis dans 0,5 l d'eau jusqu'à ce que la quantité soit réduite de moitié. Prenez une cuillère à soupe toutes les heures.

Une autre recette: poudre de graines prenez une cuillère à café 4 à 5 fois par jour.

Les fruits sont extrêmement panachés en plusieurs frais pour le traitement des maladies du foie et de la rate, par exemple: "Mariakon", contenant des extraits de chélidoine, de teinture de garance, de millepertuis) ou "Hepatitis" (contient également des extraits de pissenlit et d'autres plantes).

En savoir plus dans l'article Chardon-Marie: propriétés médicinales.

«Jardinier de l'Oural», n ° 42, 2018