Ravageurs et maladies de l'hémérocalle

En général, les hémérocalles ne sont pas très sensibles aux ravageurs et aux maladies. Parmi les ravageurs, le moustique d'hémérocalle et les thrips, qui pondent les larves dans les bourgeons, sont dangereux. Les bourgeons ne poussent pas en longueur, se dilatent et se déforment.

Parmi les maladies, la plus dangereuse est la pourriture du collet, qui peut détruire les plantes si vous n'y prêtez pas attention à temps. La plante malade doit être complètement déterrée, lavée et nettoyée de la pourriture, maintenue pendant environ 20 minutes dans une solution sombre de permanganate de potassium, puis à l'air pendant 2-3 jours, jusqu'à ce que la plaie sèche et durcisse. Après cela, il peut être planté à nouveau, mais pas au même endroit où les agents pathogènes de la pourriture - champignons microscopiques ou bactéries - peuvent persister.

Je veux faire attention à une maladie qui n'a pas encore été enregistrée dans notre pays, mais en raison de l'importation importante de diverses plantes dans notre pays, le risque de son introduction est possible - c'est la rouille des hémérocalles. Pour la première fois, cette maladie fongique a été découverte en août 2000 aux États-Unis, dont l'agent causal est appelé Puccinia hemerocallidis. Les champignons de la rouille ont plusieurs stades de développement, tandis que bon nombre de leurs espèces à un stade peuvent vivre sur un type de plante et à un autre stade sur une autre espèce. Ces rouilles sont appelées "diverses". L'agent causal de la rouille des hémérocalles est à deux hôtes. Ses deux stades vivent, se nourrissent et se multiplient sur les feuilles et les tiges fleuries du premier hôte - les hémérocalles; les spores sont transportées par le vent ou l'homme d'une plante à l'autre. Les plantes elles-mêmes ne meurent pas, mais les feuilles sont couvertes de pustules de couleur jaune vif et meurent très rapidement. Les spores qui se forment en été dans les deux premiers stades ne vivent que sur les tissus vivants dont elles se nourrissent, et elles ne peut pas supporter l'hiver froid, de sorte que la maladie est encore répandue aux États-Unis. principalement dans les états chauds. Mais le troisième stade de développement du champignon, le soi-disant télitostage, peut tolérer des températures basses. Ce stade ne se développe que le deuxième hôte, qui est une plante de la famille Valerianov - Patrinia. Le genre est d'origine asiatique, Puccinia hemerocallidis n'était auparavant trouvé qu'en Sibérie, en Chine, au Japon et en Corée. Auparavant, la patrinia, qui ressemble à la valériane, n'était pas utilisée comme plante ornementale, mais récemment, avec l'avènement de la mode pour les jardins de style naturel, elle est devenue populaire à ce titre Variété Patrinia scabiosifolia "Nagoya", il est possible que cette plante apparaisse sur notre marché. Pour une sécurité maximale, vous ne devez pas planter de plante patrinia sur votre site, afin de ne pas apporter une maladie grave des hémérocalles dans votre jardin.